TOP ARTICLE: Daltonford, le concessionnaire ford canada de référence

Comment vaincre la désertification bancaire en France ?

L’arrivée des banques en ligne a changé le marché bancaire de manière radicale. Si les changements rencontrés jusqu’à maintenant sont positifs, certaines entités s’inquiètent face à la disparition des agences physiques en zone rurale.

Allons-nous droit vers la désertification bancaire ? Quelles sont les alternatives proposées par les banques ? Zoom sur les stratégies utilisées actuellement et les dispositions à venir afin de renforcer la proximité entre les banques et leurs clients.

Pourquoi parle-t-on de « désert bancaire » ?

Grâce aux plateformes et applications bancaires, les clients n’ont plus à se déplacer pour réaliser leurs transactions de base. Et comme les agences physiques sont moins fréquentées, les banques ont décidés d’en fermer certaines d’entre elles. Pour preuve : si elles étaient au nombre de 37 600 entre l’année 2015 et 2016, il n’en reste actuellement que 37 300. Mais il n’y a pas que les agences physiques qui tendent à disparaître en zone rurale. Etant donné leur coût, les DAB retirés par les banques se font également plus nombreux. Il n’en reste plus que 58500 sur 60500 que les français peuvent utiliser. Or, la disparition des agences physiques et des DAB peut poser un problème sur le long terme car même si la proximité bancaire n’est pas remise en cause pour les établissements en ligne, cela ralentit la réalisation de certaines transactions dans les zones affectées.

Quelques solutions proposées par les établissements bancaires ?

Au vu de ces changements, les principaux acteurs du secteur bancaire ont mis en avant certaines dispositions permettant de limiter les risques de désert bancaire. Si quelques-uns sont déjà accessibles aux clients, d’autres sont en cours de traitement. Ils proviennent d’une part des banques elles-mêmes et d’autre part, du sénat qui pense avant tout aux avantages des utilisateurs.

Le paiement sans contact

Comme l’indique le site www.detective-banque.fr, de plus en plus de banques proposent l’accès au paiement sans contact. Et grâce aux applications bancaires, le client peut aussi faire ses achats sans avoir à utiliser de liquidité. A noter également que le procédé de cash-back est encore en phase de régularisation pour permettre aux clients de recevoir de la monnaie lors d’un paiement par carte bancaire.

Les camions-banques en zone rurale

Il existe de nombreuses situations où la présence d’un conseiller bancaire est requise. Afin de répondre à ce besoin, deux solutions sont proposées par les banques. En premier lieu, les banques en ligne mettent à disposition de leur client un service en ligne accessible à des heures flexibles. Dans les zones rurales où la connexion de ne permet pas de contacter un conseiller en ligne, il est possible de se rendre auprès des camions-banques situées dans les zones les plus fréquentées. Ces derniers comptent une trentaine de conseillers qui peuvent donner les informations dont le client a besoin. Crédit Agricole fait partie des banques à utiliser ce système actuellement et rencontre un franc succès auprès de sa clientèle.

Proposition de loi du RDSE

Hormis les alternatives à l’agence physique utilisées actuellement, le Sénat prévoit d’établir des stratégies afin d’éviter le risque de désert bancaire mentionné plus tôt. La loi qui sera étudiée dans les jours à venir provient de la RDSE ou Rassemblement Démocratique et Social Européen en vue de favoriser le contact humain de la relation client – banque dans les zones rurales. Ce dispositif tient en deux temps dont la première partie servira à financer la création de DAB à travers les zones concernées. Dans un second temps, il déterminera la distance maximale qu’il devrait y avoir entre les agences physiques bancaires dans le but de réduir les longs déplacements pour que le client puisse faire des retraits ou des dépôts plus aisément.


Article publié le 14 - 11 - 2018 par Amine dans la categorie: > commerce – economie

Share on Google+


Pas de commentaire. Soyez le premier á ajouter un commentaire