Comment la bonne utilisation de la technologie peut réduire le niveau de stress des enseignants

L’enseignement peut être considéré comme une carrière professionnelle intéressante, mais ce n’est certainement pas facile. Éduquer la prochaine génération est un travail difficile, et les exigences croissantes en font un travail à forte pression. Et cette pression fait des ravages.

Selon un rapport de Education Support, une organisation qui apporte une aide en santé mentale aux professionnels de l’éducation, près des trois quarts des enseignants et 84% des chefs d’établissement se décrivent désormais comme « stressés ». Plus d’un tiers des professionnels de l’éducation ont connu un problème de santé mentale. Au cours de la dernière année universitaire, près de la moitié (49%) estiment que leur lieu de travail a un impact négatif sur leur santé mentale et leur bien-être.

Mais qu’est-ce qui détermine le niveau de stress ? Trop de travail, de longues heures, pas assez de soutien et une culture cible croissante ne sont que quelques-unes des raisons pour lesquelles les enseignants se sentent dépassés.

Une charge de travail et un niveau de stress qui impactent les apprentissages

En plus d’affecter la santé des enseignants, cela entraînera probablement une baisse de la qualité des apprentissages. Trop occupés par la préparation des supports pédagogiques, les enseignants sont incapables de consacrer le temps et l’énergie dont ils ont besoin pour élever leurs aspirations et leurs compétences. En 2018, une recherche menée par l’Université de Leeds Beckett a révélé que la majorité des enseignants interrogés (77%) estimaient qu’une mauvaise santé mentale des enseignants avait un effet néfaste sur les progrès des élèves. Les niveaux d’énergie baissent, ils sont incapables d’être créatifs et ont du mal à tout donner à leurs cours. L’enquête de 2017 sur la charge de travail du National Education Union a révélé que 81% des enseignants avaient envisagé de quitter l’enseignement au cours de la dernière année en raison de la charge de travail.

Une enquête menée auprès de 1 200 enseignants par l’University College London (UCL) a révélé qu’entre 40 et 50% avaient déjà quitté ou envisageaient de quitter la profession dans les 10 ans suivant le début de leur formation d’enseignant. Parmi ceux qui étaient déjà partis, 75% des personnes interrogées ont cité un mauvais équilibre entre vie professionnelle et vie privée, 71% ont cité des charges de travail «paralysantes» et 57% ont blâmé une culture axée sur la réalisation des objectifs.

La technologie peut diminuer le niveau de stress

Les ressources peuvent être facilement partagées entre collègues et diffusées parmi les étudiants, ce qui encourage la croissance d’une communauté d’apprentissage et réduit la charge de travail. Une collaboration accrue permet un lieu de travail plus favorable, ce qui améliore le bien-être. Le travail n’est pas dupliqué, ce qui réduit la charge de travail individuelle tout en garantissant que chacun a accès à des outils standardisés qui ont fait leurs preuves. Les enseignants récupèrent une partie de leur temps, améliorant ainsi l’équilibre travail-vie personnelle.

Il ne s’agit pas non plus de partir de zéro. Les nouvelles initiatives et la bureaucratie supplémentaire sont souvent elles-mêmes stressantes. Il existe des tableaux interactifs mobiles qui sont compatibles avec la plupart des programmes et les documents existants peuvent être téléchargés facilement, ce qui leur permet d’utiliser les ressources existantes.

Les tableaux interactifs sont fournis avec des applications et de jeux éducatifs approuvés à des prix de plus en plus concurrentiels. Les applications n’ont pas besoin d’être installées par le service informatique ou le gestionnaire de réseau. Les enseignants peuvent ouvrir le store comme dans le téléphone portable, rechercher en fonction de l’étape clé, du sujet, de la langue et cliquer pour des activités immédiates qui soutiennent l’apprentissage. Avec des logiciels adéquats, la recherche, l’intégration, l’importation et la création d’un plan de cours ou d’une activité de classe peuvent prendre quelques minutes, ce qui permet à un enseignant de gagner du temps – pour enseigner.

About

View all posts by