Le riz : base de l’alimentation de la population malagasy

Le voyage est un bon moment qui permet à chacun d’explorer la richesse de la biodiversité d’un pays, le mode de vie de sa population ainsi que sa culture. A Madagascar, de nombreux touristes y viennent nombreux chaque année pour connaître la culture malagasy. Elle varie selon chaque région. La circoncision, l’exhumation, la musique malagasy, les tabous et surtout la cuisine malagasy sont à découvrir. Concernant ce dernier, le riz est au centre de la tradition culinaire malagasy.

La population malagasy : le plus gros consommateur du riz au monde

Quelle que soit la région que vous allez visiter dans la grande île, le riz est la nourriture de base de toute la population peu importe la catégorie sociale. En effet, elle en mange matin, midi et soir. Il entre dans toute préparation culinaire typiquement malagasy et est parmi l’un des points de la culture in Madagascar.

Il est cultivé partout à Madagascar sauf dans la partie Sud parce que le climat dans cette zone est sec. Le riz est même l’un des produits agricoles emblématiques de la grande île. Grâce à l’abondance de l’eau et au climat, les plus belles rizières se trouvent sur les hauts plateaux. Cependant, même si la moitié des terres cultivées par les habitants sont réservées au riz, le pays importe encore du riz parce que le rendement est assez faible et n’arrive pas à nourrir toute la famille. A cause du manque de moyens, les pesticides et les engrais sont peu utilisés. Ce qui explique la quantité faible de leur rendement. La récolte varie d’une région à une autre.

Savourer le riz avec divers plats typiquement malagasy

Comme il est dit précédemment, le riz est toujours présent à chaque repas, c’est au niveau de sa préparation qui le différencie. Pour le petit-déjeuner ou le dîner, il y a le « vary sosoa » ou le « vary amin’anana ». Le premier est comme une sorte de soupe au riz, mais qui n’a pas besoin d’aucun ingrédient. Il suffit tout simplement de le cuire avec plus d’eau. Quant au « vary amin’anana », le riz est préparé avec des brèdes, des tomades, des oignons et des divers épices selon le goût de chacun.

Et pour le déjeuner, c’est le « vary maina ». Contrairement au « vary sosoa » celui-ci est cuit avec une petite quantité d’eau. Cependant, il est toujours servi avec un accompagnement que les malagasy appellent par « laoka ». Ce sont en général, les plats typiquement malagasy comme « le ravitoto sy hena-kisoa » ou feuille de manioc pillé avec de la viande de porc, ou du « tsaramaso sy hena-kisoa » ou le haricot avec de la viande de porc. Le « laoka » varie d’une région à une autre. Pour les habitants de la côte, leurs spécialités se tournent autour du poisson, du crabe et des fruits de mer.

Dans ce cas, lors de votre voyage à Madagascar, ne ratez pas de savourer l’aliment de base de la population accompagné par les spécialités culinaires de chaque région.

About

View all posts by